L’évidence perdue

Courir sur des pentes raides à en perdre l’équilibre
L’amour a sa gravité aussi.
Dans l’inertie de mon désir, ma peau n’est plus libre.
La vie a ses contraintes aussi.

Je me suis trouvé des excuses dans des chimères colorées
L’esprit a ses limites aussi
Soumis à ce cœur en fadaise, dans mes viscères abhorrées
Le corps a ses idées aussi.

Glisser des espoirs sur des fossettes invitantes
L’écrit a ses silences aussi
Le khôl coule sur mes envies, douloureuse attente
L’utopie a ses larmes aussi

Du fantasme au fantasque, il n’y a qu’un pas
L’âme a ses craintes aussi
Disparu dans mes frasques, j’ai fait un faux pas
J’ai espéré un amour surtout.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s